LE BIKINI A 70 ANS

LE BIKINI A 70 ANS

Ce fidèle compagnon des places fête ses 70 ans. Et il a toujours un succès fou. Le BIKINI A 70 ANS.

LE BIKINI A 70 ANS

Halle Barry dans “Meurs un autre jour” (2002)

En 1946 , il a bouleversé la tenue de plage. L’ingénieur français Louis Réard lance cette année-là le premier bikini. C’est à l’occasion d’un défilé à la piscine Molitor de Paris qu’il fait son officielle apparition. Il sera commercialisé ensuite avec le slogan suivant “plis petit que le maillot de bain le plus petit au monde”.

Il décide alors d’appeler ses 2 bouts de tissu qui cache la nudité féminine du nom de “bikini” , le nom d’un petit atoll du Pacifique. Pourtant les débuts de ce nouveau maillot de bain sont laborieux et difficiles.

Une danseuse du Casino de Paris accepte de dévoiler son anatomie avec ces 3 petits triangles et les ficelles qui permettent de le tenir en places. C’est l’échec. Mais l’ingénieur ne se laisse pas abattre.

LE BIKINI A 70 ANS

Le bikini naît en 1946. Il fête ses 70 ans. Et garde toujours jeunesse et vitalité.

LE BIKINI A 70 ANS

Habillé en marin, il fait alors la tournée des places françaises sur une voiture bateau avec sur sa plage arrière une belle jeune fille uniquement vêtu d’un bikini en lamé or. mais le bikini suscite la polémique et sera même interdit sur certaines plages d’Europe notamment en Allemagne jusqu’aux années 70.

Le succès est intervenu dans les années 50 aiguillonné par l’engouement marqué des stars de cinéma. Le succès du bikini est alors assuré.

LE BIKINI A 70 ANS

LE BIKINI A 70 ANS

Brigitte Bardot fut l’une des premières stars a donné ses lettres de noblesse au bikini

Le bikini devient alors un accessoire de séduction et sa meilleure ambassadrice devient Brigitte Bardot. Elle pose dès 1 953 en bikini lors du Festival de Cannes. Elle en porte un en toile de Vichy dans le film “Et Dieu créa la femme…” en 1956. Elle fait du bikini une marque de fabrique à Saint-Tropez. Et quand Ursula Andress s’y met , on la retrouve en James Bond Girl en 1962 dans James Bond 007 contre le Dr No. Et son petit bikini blanc marque encore les esprits.

LE BIKINI A 70 ANS

Ursula Andress en bikini blanc coquillage ou poignard à la main.

LE BIKINI A 70 ANS

LE BIKINI A 70 ANS

Le haut part en vacances désormais jalouser pas un bas qui cache une touffe de noirs jésus

 

En 1 959 , le bikini est élu vêtement de l’année par le magazine Vogue. le succès est au rendez-vous et il devient le vêtement de nos plages jusqu’à aujourd’hui. Mais une partie et même les 2 parties de ce petit vêtement a tendance à glisser ou s’évaporer pour laisser place à d’autres arguments de charme ou de séduction. Mais attention à la marque du maillot

LE BIKINI A 70 ANS

Même la cinquantaine passée , le bikini reste un atout charme.

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

Les choses ne sont jamais simples dans la vie la vie amoureuse et les relations de couple demandent plus que l’amour pour durer. Il a été constaté que LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX avaient un immense effet sur la vie des couples.

Comme en toute chose, il n’y a pas de recette miracle pour conserver le bonheur dans une vie de couple. Mais les couples heureux adoptent , les études l’ont constaté, des habitudes qui cimentent  et maintiennent une vie heureuse et harmonieuse. Elles aident à renforcer les liens sentimentaux entre les deux partenaires de couple.

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

Les couples heureux ont adopté certaines habitudes.

ENTRETENIR DES INTERETS COMMUNS  :

Plus un couple se connaît plus il constate qu’il n’a pas autant de points communs que supposés initialement.Cela ne signifie en aucun cas que les deux partenaires ne sont pas assortis l’un à l’autre. Cela peut être l’occasion  de commencer des activités ensemble pour sortir de la routine quotidienne qui tue les couple. Mais il est bon de respecter les espaces personnels de chacun et de conserver des activités propres à chacun.

SE DIRE “JE T’AIME ” TOUS LES JOURS

Il n’y a rien de mieux le matin que de se saluer en se disant “bonjour ” et “je t’aime”. C’est la façon la plus positive de commencer la journée. Les faits , les actions sont importants mais les mots permettent de renforcer les liens affectifs. Et il s’agit d’une façon  de renouveler l’engagement pris l’un envers l’autre.

ETRE FIER DE SON PARTENAIRE  :

Il est important de se sentir fier de l’autre et de le montrer dans notre environnement social, de l’exprimer en public . S’embrasser , se prendre la main ,  ne pas se quitter des yeux, se caresser.. C’est montrer aux autres la connexion qui existe entre eux.

SE FOCALISER SUR LES QUALITES DE L’AUTRE  :

il nous est souvent plus facile de faire ressortir les défauts , les manques  du partenaire. Ce n’est certainement pas une bonne chose et ce comportement peut déstabiliser voire détruire la vie d’un couple. Il est essentiel de porter le focus  sur les qualités du partenaire, de les valoriser le plus souvent. mettre en relief les aspects positifs de l’autre, c’est charger la relation d’énergie positive et réduire à zéro la possibilité de disputes.

SE FAIRE CONFIANCE ET PARDONNER  :

La vie de couple ne va pas sans quelques désaccords, disputes, conflits , malentendus et des situations complexes qui peuvent paraître insurmontables dans un premier temps.

il est donc important d’apprendre à contrôler les sentiments et comportement négatifs, d’apprendre à discuter  pour aplanir les difficultés, pour ne pas prononcer des paroles blessantes susceptibles de mettre à mal le couple.

Il est bon de faire confiance à l’autre et d’apprendre à pardonner. L’amour a pour fondement le respect et la confiance au-delà de sentiment fulgurant qui emporte tout et qui s’appelle l’amour.

APPELS OU TEXTOS DURANT LA JOURNEE :

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

La voix , les paroles, quelques mots suffisent.

Cette habitude permet d ‘établir une grande complicité une liaison privilégiée avec une personne que l’on ne peut pas voir durant de nombreuses heures.  C’est montrer à la personne que l’on pense à  elle, que l’on a besoin d’entendre sa voix , de lire ses mots…

S’ENLACER SOUVENT :

Le pouvoir du contact , des câlins, de la tendresse est incroyable surtout dans la relation de couple. la peau semble garder la mémoire des caresses positives de l’amour. elle est aussi capable de noter l’absence de caresses. Les bonnes caresses font du bien et sont positives. Elles peuvent apaiser le stress , les émotions et pensées négatives du partenaire.

MARCHER LA MAIN DANS LA MAIN :

Même si cela peut paraître à d’autres légèrement désuet. C’est une habitue qui se perd et on voit même des couples séparés de plusieurs mètres lors de leurs déambulations. le contact des mains produit des sensations agréables. cela constitue une connexion unique avec une autre personne. Vaut mieux marcher la main dans la main à l’allure du partenaire le plus lent. Sa lenteur peut avoir des motifs tels que profiter la vie , de la sortie ou tout simplement la contemplation de ce qui nous entoure.

ALLER SE COUCHER EN MEME TEMPS  :

Rie n’est pire dont les partenaires se glissent dans les bras de Morphée à des moments décalés. Certains aiment que l’autre aille réchauffer la couche. D’aitres préfèrent ressentir le besoin et bonheur de se plonger ensemble dans le lit et de partager ce moment spécial.

Il est bon de garder cet usage au fil du temps et des années qui passent. la conversation mais aussi le contact des corps contribuent à l’amélioration de la communication dans le couple et à maintenir et aiguiser le désir sexuel.

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

Soyez tendre , attentionné. Les petits riens ont du charme et plaisent.

Ces 9 habitudes  dans notre vie de couple sont de nature à conserver notre bonheur. N’ayez pas peur ou aucun complexe à les mettre en œuvre et vous constaterez les bienfaits qu’ils procurent à votre vie de couple.

Enfin un dernier conseil : n’oubliez pas les dates importantes de votre couple. Mariage, baptême, jour de rencontre, de fiançailles. Un bouquet de fleurs, un restaurant , une soirée en amoureux et pourquoi pas une croisière sont autant de gestes capables d’enjoliver votre bonheur et de la faire durer. Soyez heureux pour la vie !

LES 9 HABITUDES DES COUPLES HEUREUX

PIXABAY

POUR LES IMAGES DE CE SITE

LES EMOTIONS POSITIVES

LA CLE DU BONHEUR POUR UNE VIE REUSSIE

 

 

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Nous allons aborder en premier le petit-déjeuner des écoliers. La première observation est que l’on peut mieux faire pour reprendre une formule scolaire. Car si la plupart des écoliers prennent un petit-déjeuner , 10% d’entre eux l’ignorent complètement. Ce chiffre augmente avec l’âge. D’où notre titre : LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE.

Cela est à déplorer. Car le petit-déjeuner  est essentiel aux apports nutritionnels. Il contribue en moyenne à 23% des apports journaliers recommandés en énergie et de façon efficace aux apports en 23 nutriments. Le petit-déjeuner le plus consommé pour 40% des enfants est composé de de lait chocolaté, de viennoiseries, de biscuits , de jus… Mais le petit-déjeuner qui a le meilleur taux de couverture est composé de céréales, de lait , de jus. Il est suivi par 18% des enfants. C’est celui qui est le plus conforme aux recommandations des nutritionnistes : produits céréaliers + produit laitier + jus. Donc , de gros efforts et progrès restent encore à faire.

Si les viennoiseries avalées après accompagnées de soda semblent souvent plus que suffisantes. Pourtant rien n’y fait. Les solutions existent pour pour pallier et éviter cette sensation de creux. Ce premier repas qu’est le petit-déjeuner est une étape essentielle et elle n’est pas à négliger surtout si on veut éviter de prendre du poids.

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Seulement 18 des enfants consomment un petit déjeuner correct.

Un vrai petit-déjeuner doit apporter au moins 20% de l’apport calorique du jour. Il faut donc y apporter attention en le composant des 4 éléments typiques de notre alimentation.

  • Une boisson : café, thé, chocolat ce sera chacun selon son plaisir. Mais il faudra limiter la quantité de sucre.

  • Un produit laitier : depuis quelque temps des alertes son émises sur les produits à base de lait de vache. Le fromage au lait de chèvre est un excellent aliment. Il serait bien de privilégier le lait végétal , amande, riz, soja,…

  • Un fruit ou un jus de fruits : ils amèneront un apport en fibres et ce sont des ralentisseurs de l’absorption de sucres. Il est cependant préférable de consommer les fruits nature qu’en jus ou purées. Les agrumes, les kiwis , les melons  et quelques autres sont essentiels lors de la fabrication du petit-déjeuner.

  • Les glucides : l’apport en glucides peut être comblé par la consommation de pain, de biscottes et de galettes. Vous pouvez aussi essayer de fabriquer vous-même votre pain de sarrasin , d’igname, de riz, etc…

Certains pourront privilégier un petit déjeuner bassé sur la chrono nutrition. Cela laisse libre de ne pas introduire des glucides  le matin afin d’éviter les pics d’insuline. D’autres peuvent , si cela leur conviennent faire un petit déjeuner plus solide et dense avec notamment des légumes, une salade de concombre…

L’essentiel est de casser le jeûne de la veille  avec un apport nutritionnel de grande qualité qui respecte les besoins de notre organisme.

LES CEREALES EN QUESTION  ?

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Les mueslis plus sucrés ont un impact positif sur la régulation des sucres sanguins

Les céréales ( comme d’ailleurs de nombreux aliments) pose question.  Certaines études nous conseillent de ne pas se limiter à la lecture de l’étiquette et se fier à la teneur en sucre affichée Il faut aller plus loin et prendre en compte l’index glycémique qui mesure l’impact sur la glycémie c’est à dire le taux de sucre dans le sang.

Car selon le mode de transformation des grains, l’index va varier : plus il est élevé plus les glucides, plus les glucides provoquent une élévation rapide et intense du taux de sucre dans le sang. Et moins l’aliment est intéressant pour la santé et pour la ligne du consommateur.

Même s’ils sont peu sucrés, les corn-flakes et les pétales de riz et de blé, à quelques exceptions près,un index glycémique défavorable ce qui limite leur intérêt nutritionnel. Plusieurs céréales qui ont une image de minceur et de forme sot concernés par ces mauvais résultats.

En revanche , les mueslis qui se révèlent les plus sucrés obtiennent des résultats bien meilleurs. Réputés plus riches , ils ont un impact positif sur la régulation des sucres sanguins. Dix des treize références étudiées par une société de consommateurs ont dévoilé un impact glycémique jugé  “bon” voire “très bon”. là encore les marques ne se valent comme pour les corn-flakes et les pétales de riz et de blé.

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

L’éducation nutritionnelle est essentielle et savoir lire et comprendre les étiquettes aussi. Suivre de près l’actualité des tests sur l’alimentation semble primordiale.

 

LES IMAGES SONT DU SITE PIXABAY

PIXABAY

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Entre deux repas on éprouve le besoin de croquer un morceau de pain, un bout de saucisson, une petite tarte ou morceau de flan, une petite quiche lorraine….Pour corriger notre ventre qui crie famine , de bonnes règles de vie peuvent aider à régler le problème. Nous allons savoir et comprendre POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

On commence la journée avec un bon petit-déjeuner pour continuer sous le coup des 9-10 heures  par un café accompagné d’un croissant lors d’une pause normale et naturelle. Nous avalons un déjeuner aux environs de 12-13 heures puis un goûter  ( appelé “le 4 heures” dans certains pays). Nous terminons la journée par un dîner. Mais souvent nous ne sommes pas à l’abri d’un petit grignotage du soir si ce n’est d’un solide compliment pensons que nous subissons une fringale. C’est la journée type que nous vivons presque tous.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

La sensation de ne plus avoir faim plus communément appelée la satiété est régie par un ensemble de réactions mécaniques  (la sensation d’avoir le ventre plein) et hormonales ( l’estomac et l’intestin envoient des messages au cerveau pour arrêter la prise alimentaire. Pour se sentir rassasié et cela perdure, il  faut que l’estomac ne se vide pas trop vite et que l’organisme trouve les nutriments ( protéines, vitamines, minéraux… ) dont il a besoin dans la nourriture qui a été consommée.

LES PROTEINES :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Les noix de cajou possèdent une grande dose de protéines. Toujours bon pour caler et éviter les petits creux

Elles sont plus difficiles à digérer et elles calent pour un bon moment. un bon yaourt le matin et un morceau de gruyère dans la matinée , cela fera grand bien.

LES FIBRES :

On doit en manger suffisamment et entre 20 et 35 grammes. Cela permet de inciter la production d’une molécule coupe-faim secrétée par notre système  digestif. Notre consommation n’est que de 18 grammes. Nous sommes donc encore loin du compte.

LES GRAISSES :

Elles sont souvent décriées . Mais leur utilité est de plus en plus mise en avance.  Elles ralentissent l’absorption des nutriments comme les protéines. Plus les nutriments restent en contact avec l’intestin grêle, plus l’effet de satiété dure. Mais certaines graisses ont un comportement plus efficace sur le sentiment de satiété.. Ainsi les oméga 3 ( saumon, noix, graines de lin…) stimulent les récepteurs de la satiété situés dans l’intestin et dans le foie.

LES SUCRES LENTS :

Il ne faut pas s’en priver. Ce sont les pâtes, le riz, le pain.. Mais on se doit de les consommer en petites quantités. Ca moins on en absorbe, plus on produit des corps cétoniques, des molécules coupe-faim. Il est donc préférable  de varier les féculents  et de privilégier les légumineuses et les céréales complètes plutôt que les basiques telles les pâtes et le riz. On évite les fluctuations trop brutales de la glycémie et donc les grignotages.

LES ALIMENTS SOLIDES ET DENSES  :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Il faut arrêter de manger mou. Car les aliments solides et denses font mâcher longuement  et ils ralentissent le travail de l’estomac. Ils enclenchent la sécrétion de l’histamine, un neurotransmetteur qui commende au cerveau d’arrêter de manger. Les études ont démontré que la même ration de pommes ingérée en portions donc sous forme solide  provoquait  un plus long moment de satiété que la même ration prise sous forme de jus.

Alors on oublie : jus , compotes, purées, biscuits tendres, viandes hachées. Et mastiquons, actionnons nos mâchoires.

SAUTER DES REPAS  : bof, pas terrible .

Sauter des reps n’est vraiment pas une bonne idée. Pour éviter l’effet yo-yo , il faut manger. Le bon rythme est 3 repas et deux collations dans une journée. Et en se nourrissant à intervalles réguliers , nous stabilisons le taux de ghréline qui est l’hormone de la faim. La ghréline agit également  sur la partie du cerveau appelée le “circuit de récompense” d’où proviennent des comportements compulsifs. En effet , dès que la ghréline fait un pic , on a la fâcheuse tendance à sauter sur des aliments riches en sucres rapides comme les sucreries, bonbons, barres chocolatées… Cela explique ce sentiment de manque  qui fait de nous des affamés.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

LE BON PROGRAMME  :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Une tranche de munster ou de gruyère au petit déjeuner est nécessaire

Commencez votre journée avec des protéines. C’est la meilleure façon d’enclencher un cercle vertueux. Car une fois que le taux de ghréline et la glycémie sont stabilisés, le cerveau peut faire les bons choix alimentaires et l’organisme comble les besoin en nutriments.  Les protéines ne signifient pas œufs durs, jambon, … On peut miser sur les oléagineux  en particulier sur les noix de cajou qui contiennent près de 20 grammes de protéines pour 100 grammes .  puis en répartissant les protéines sur les différents repas, on stabilise les neurotransmetteurs et on fabrique suffisamment de dopamine ce qui aide à freiner nos fringales alimentaires.

VIVE LE SOMMEIL ET A BAS LE STRESS

D’autres facteurs nous poussent à avoir toujours faim. Le stress chronique en est un exemple. En augmentant le taux de cortisol, le stress excite les envies de sucres et bloque l’action de la leptine , une autre hormone coupe-faim. Des chercheurs français ont démontré que le stress chronique provoquait une modification du métabolisme et notamment une diminution de la sensibilité à l’insuline, hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Il s’avère que l’on a besoin  de sucré dans les moments de tension prolongée.

Le manque de sommeil provoque  à peu près les mêmes réactions. On consomme 330 calories de plus  qu’à l’ordinaire dans une journée où l’on manque de sommeil. Son peut sauter sur les sucreries , il a été constaté que l’aliment préféré de ceux qui subissent une dette de sommeil était la crème glacée.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Le stress pousse à la consommation d’aliments sucrés ou salés.

La bonne idée :  Il faut essayer de dormir au moins 7 heures par nuit et profiter au maximum de la lumière du jour pour une bénéfique marche ou un petit-déjeuner dans le jardin ou sur le balcon. En cas de stress , on boit un grand verre d’eau. Cela booste le métabolisme, diminue l’appétit et participe au maintien de l’équilibre hormonal. On peut y ajouter une bonne et efficace pratique de la respiration : inspirez à 4 reprises et  expirez en 4 temps. On recommence l’opération à 10 reprises.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

La nourriture  est une partie intégrante de nos émotions. Ce n’est pas que l’un des  combustibles de notre organisme. Elle module notre vie émotionnelle. Un coup de blues  et on saute sur une tablette de chocolat. Cela s’explique par l’apport en sérotonine , un neuromédiateur du bien-être  dont le taux grimpe en flèche après l’ingestion de sucré ou de salé…mais nos baisses de moral s’accompagnent fréquemment par des chutes de notre taux d’insuline, ce qui accentue la sensation de faim.

La solution est de manger en prenant du plaisir. Car en prenant notre temps  de déguster notre alimentation sans les troubles et nuisances de la vie quotidienne, on tolère plus facilement les petits creux de la journée et on résiste aux tentations.

Comme pour beaucoup de choses, il faut se reconnecter à nos envies. Et transformer nos repas en une fête des sens.

Dernière chose :  notre environnement nous incite à grignoter. Les sollicitations diverses pour des boissons ou de la nourriture rapise , les odeurs de cuisine aussi nous convient à des repas pas forcément à une bonne hygiène alimentaire. . Chaque jour notre cerveau prendrait 200 décisions alimentaires. Il n’est donc pas facile de résister à autant de sollicitations.

 

LES IMAGES PROVIENNENT DU SITE PIXABAY ET SONT LIBRES DE DROIT

PIXABAY

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

Certains hommes acceptent difficilement le départ de leurs conjointes. LA VIOLENCE DANS LE COUPLE s’explique parce le fait que l’on ne se retrouve plus dans un rapport amoureux mais un rapport de domination.

La violence conjugale ou violence domestique  est exercée par un des conjoints  sur l’autre. Elle peut se traduire par des agressions verbales, physiques, psychologiques , sexuelles, par des menaces ou des contraintes pouvant aller jusqu’à la mort.

Le conjoint ou l’ex-conjoint accepte difficilement que l’objet de la domination leur échappe. Les violences les plus graves arrivent quand la femme souhaitent la séparation et son départ refusant d’être l’objet qu’elle a été pendant l’union.

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

tout commence comme dans un cote dé fées

Comment expliquer cette violence ? Elle n’existait pas en début de relation et elle diffère des disputes conjugales.

La dispute conjugale peut survenir à la suite d’un désaccord sur un sujet. Elle reste dans un rapport égalitaire. On peut se disputer  et en cas de désaccord , si ce n’est de désamour, on peut décider de  de s’en aller, de rompre sans tomber pour autant dans la spirale de la violence.

Il faut donc faire la différence entre les deux comportements, les deux attitudes. Les femmes ont souvent en début de relation l’impression qu’il n’y a pas de problèmes  parce qu’elles se croient dans un rapport amoureux. Certaines femmes subissent volontairement la domination et cela peut constituer le début d’un calvaire. Il lui sera demandé de faire des choses qu’elles n’approuvent pas totalement ou d’être les complices d’actes délictueux.

Elles auront tendance à minimiser les difficultés en priorisant le rapport amoureux en pensant que les choses iront mieux ou s’arrangeront. or , le conjoint prend de plus en plus d’emprise et la situation s’empire.  Cela peut commencer par les premiers coups, les interdictions de sorties , de voir des gens , les tentatives de rapports sexuels forcés. On entre dans le cycle de la violence . Il y aura des moments de répit.

Après des actes de violence , l’homme peut se comporter comme un enfant. Il fera des cadeaux, présentera ses excuses, jurera de ne plus recommencer. Il en arrivera à culpabiliser la conjointe  en la faisant croire que tout est de sa faute. Amoureuse ou sous emprise , la femme acceptera, pardonnera, acceptera une partie de la culpabilité.  La femme va se trouver de plus engluée sous une emprise , cernée par un environnement social négatif, en proie aux tourments. Elle se contentera de l’inaction.

La femme se retrouve privée de son libre-arbitre et de tout regard critique sur la situation. Elle perd confiance en elle.

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

Au début tout est bon. Et les années passant , il se comporte comme un monstre.

Des campagnes sont menées pour faire évoluer les mentalités. Et après chaque sordide acte de violence, les hommes sont interpelés. Des campagnes de lutte contre les violences faites aux femmes sont faites chaque année. Il faut informer , poursuivre et amplifier la prévention.

Mais dénoncer les violences conjugales ne suffit certainement pas. Il faudra déjà supprimer le sexisme et le regard qu’ont les hommes sur les femmes. Le sexisme minore et dévalorise la femme et cela ne peut conduite qu’à la volonté de la dominer , de la mettre sous emprise. Tout cela mène à la violence.

Cette violence est l’exacerbation du sexisme  de notre société. La dénonciation du sexisme à tous nouveaux doit nous permettre  de faire évoluer le rapport dans le couple. Dans les publicités, les clips , le films, le regard sur les femmes doit changer. De même , l’éducation des jeunes générations doit porter un regard neuf sur la relations entre conjoints.

Les associations, les clubs, le monde du travail, les partis politiques, etc…. devraient être à la pointe de cette révolution du comportement vis-à-vis de nos conjointes, femmes, mères, filles…

Mais la prévention ne suffit à ‘heure actuelle. Il faudra porter plainte et faire appel à une assistance auprès des associations existantes. Un effort devra être fait pour que la femme retrouve ou amplifie la confiance en elle-même.

Toute femme quelque soit sa situation sociale, son niveau intellectuel peut être victime  de violence conjugale et de l’emprise de son conjoint. Mais certains facteurs de vulnérabilité  facilitent ce type de relations chez certaines femmes. La révolte est souvent intérieure  et le silence est de mise. Mais le pire , c’est que très souvent les femmes ressentent un sentiment de culpabilité  quand elle subissent une telle emprise amenant à une violence souvent folle.

LA VIOLENCE DANS LE COUPLE

Ne rien accepter qui ne soit consenti.

 

LES IMAGES SONT DU SITE PIXABAY ET SONT LIBRES DE DROITS

PIXABAY

COMMENT SOIGNER UN RHUME

COMMENT SOIGNER UN RHUME

COMMENT SOIGNER UN RHUME

L’hiver est une belle période. Mais grippes , rhume, pharyngites , sinusites guettent.

Nous sommes entrés dans le période hivernale. Cela signifie un cortège de soucis à commencer par des rhumes gros ou petits.

Eternuements, coulements de nez, frissons, maux de tête. Et on sort les mouchoirs de Cholet ou les mouchoirs de papiers pour lutter. Mais pour bien lutter contre ces ennemis , il est bon de bien le connaître.

COMMENT SOIGNER UN RHUME

Le rhume fait partie  intégrante de notre vie dans la période hivernale. Il est en plus particulièrement contagieux. Il est essentiel de se soigner mais aussi d’éviter de contaminer la famille, les voisins, les collègues de travail…

COMMENT SOIGNER UN RHUME

COMMENT SOIGNER UN RHUME

Un rhume vite arrivé. Si cela traîne avec de la fièvre, des courbatures , des douleurs, voir son médecin.

LE VIRUS DU RHUME.

Le rhume est une maladie virale. Il peut passer d’un individu à l’autre lors des éternuements notamment. Vaux mieux d’autres ne pas se trouver trop près d’une personne atteinte du virus grippal. Se toucher le nez, se moucher peuvent provoquer la propagation d’une foule de virus par l’intermédiaire de nos simples doigts. En une poignée de mains, la transmission peut se faire d’une personne à l’autre. Il suffit alors pour le recepteur de se frotter les narines, les yeux, une partie du visage pour faciliter la transmission. Se mettre les doigts dans le nez est la façon idéale pour hériter du rhume.

Dans un premier temps, les virus pour emprunter les canaux lacrymaux et dans un deuxième temps , ils remonteront par la bouche. Les virus ont besoin d’un endroit propice pour se reproduire et le nez est l’endroit idéal.

COMMENT SOIGNER UN RHUME : LES REMEDES

Ce n’est pas une maladie grave mais il n’est pas facile d’y échapper. Et souvent son apparition est mal vécue. Un adulte va subir deux à cinq rhumes chaque année. Les traitements ne soulagent pas les symptômes les plus gênants et ne permet pas d’éviter la surinfection.

Les antibiotiques sont impuissants contre les virus. On doit d’abord faire baisser la fièvre, désencombrer le nez et combattre les écoulements, d’agir contre l’inflammation et enfin de désinfecter.

Il faut aussi s’armer de la fameuse aspirine ou du paracétamol pour les maux de tête et les courbature, d’un décongestionnant pour déboucher le nez. L’association d’un décongestionnant et d’un antipyrétique permettant de lutter contre la fièvre sera des plus utiles et des plus efficaces car il permet de lutter rapidement vite et fort contre les symptômes du rhume.

Les traitements se résument en 2 catégories :

  • LES TRAITEMENTS SYMPTOMATIQUES : il s’agit des décongestionnants qui arrêtent l’écoulement nasal. Pour les toux : les parades médicales dépendent du type de toux. Ainsi  pour les toux grasses : un fluidifiant des sécrétions  bronchiques permettra de faciliter l’expectoration et en cas de toux sèche : un antitussif sera la meilleure parade.

  • LES TRAITEMENTS HOMEOPATHIQUES : ils permettent de réduire l’écoulement nasal, les éternuements , le nez bouché.

COMMENT SOIGNER UN RHUME :

Il n’est pas utile de courir immédiatement chez son médecin pour un rhume. Cependant , il faut faire attentions aux complications notamment chez l’enfant.

Si la fièvre persiste plus de 48 heures et si elle s’accompagne de douleurs , de difficultés respiratoires , il faut aller consulter.  Le rhume peut provoquer une infection bactérienne et chez les plus jeunes, la complication lea plus fréquente reste l’otite quand ce n’est pas la bronchite, la pharyngite ou la pneumonie.

COMMENT SOIGNER UN RHUME : LES SYMPTOMES

Les symptômes biens connus sont :

  • L’écoulement nasal ou le nez bouché

  • Les éternuements

  • La fièvre et les maux de tête parallèlement

COMMENT SE PROTEGER DU RHUME DE NOS FREQUENTATIONS

Il n’est pas facile de passer au travers d’une épidémie dans ce monde moderne dan lequel nous vivons. Tout va vite et nous fréquentez beaucoup de monde dans une simple journée. Si les adultes attrapent 2 à 5 rhumes dans l’année , les enfants sont plus exposés. Cela explique pourquoi ils ont souvent le nez qui coule.

Le risque de contagion est optimale environ 2 jours après qu’une personne ait été contaminée. Les gouttes contenant les virus du rhume sont alors rejetées lorsque le malade tousse ou éternue.

Pour s’en protéger :

  • Se laver régulièrement les mains et apprenez les enfants à en faire autant

  • Evitez de partagez verres, fourchettes, cuillères… de la personne contaminée

  • Limitez les contacts avec les personnes malades ( autant que faire se peut)

  • Ne portez pas vos mains à votre visage, nez, yeux..etc

  • Utilisez de préférence des mouchoirs jetables pour éviter la recontamination.

COMMENT SOIGNER UN RHUME : CHEZ LES ENFANTS

Les rhumes sont fréquents et se compliquent souvent en otites ou bronchite. Si l’enfant traîne une fièvre plus de 3 à 4 jours, la consultation d’un médecin s’impose.

 

1 2 3 13