A QUEL AGE EST-ON VIEUX

    A QUEL AGE EST-ON VIEUX

    Dans le monde du travail à 55 ans , on est trop vieux pour continuer à travailler  et c’est la mise en préretraite qui nous guette. Si on cherche du travail , à 50 ans , on est trop vieux pour trouver un emploi.

    Dans le sport, la compétition, le cyclisme par exemple, n’est plus permise à 35 ans et on est considéré comme trop vieux pour se présenter en compétition. A l’inverse, cette dame de 75 ans est jeune dans une maison de retraite où l’âge des pensionnaires est en majorité de 85 ans et plus.

    Quand commence-t-on à être vieux ?

    Etymologiquement , le mot vieux voudrait dire celui qui a une année de plus. La poursuite des années nous conduit à un stade d’âge moyen qu’un individu peut espérer atteindre ( espérance de vie).

    L’espérance de vie est de ….pour les hommes et de …. pour les femmes. Certains démographes proposent comme seuil d’entrée dans la vieillesse l’age précédant de 5 ans l’espérance de vie du moment soit ….. pour les hommes et …..ans pour les femmes. On peut ainsi proposer que le marqueur serait  entre … et …. soit l’âge moyen d’entrée en incapacité selon un critère médical.

    Ceci reste une théorie ou une manipulation. Car on entre dans la vieillesse vers 65 ans depuis des lustres et qu’il n’y a pas une vieillesse mais des vieillesses tant elles sont différentes d’un individu à l’autre, différentes entre hommes et femmes, différentes selon les catégories socioprofessionnelles et selon les individus selon bonne ou faible constitution.

    Ni une maladie ni un problème.

    L’âge de la vieillesse dépend du regard porté par soi, par notre entourage proche et celui de la société avec ses normes  et ses jugements de valeur.

    Autrefois , être vieux signifiait être sge, avoir de l’expérience , du savoir, du bon sens acquis au fur et à mesure des ans, une certaine patience , de l’indulgence ou de la sévérité.

    Actuellement être vieux est mal considéré : ce serait plutôt un problème aux dires de la plupart des experts. L’augmentation  de l’espérance de vie et la maladie ( ou sa peur) donnent une image de décrépitude contre laquelle il faut réagir.

    Le vieillissement n’est ni un problème ni une maladie. C’est tout simplement une évolution inhérente à l’existence humaine.

    Le regard posé sur la vieillesse doit évoluer.

    Notre société et notamment les médias parlent de problème posé par les personnes âgées. Elle y voit d’abord une charge. Or seulement 4% des plus de 60 ans vivent en institution d’hébergement.  C’est aussi une idée reçue car la majorité (83%) des personnes âgées de 80 ans  vit à domicile sans incapacité majeure.

    Cela dit pour les personnes atteintes de troubles cognitifs, les institutions doivent sans cesse se développer, en nombre et quantité avec un personnel qualifié. Dans ce domaine , d’importants efforts restent à accomplir.

    Le regard social, cela est souhaitable, doit donc changer. La vieillesse ne doit pas être considérée comme un déclin ou une déchéance inéluctable sans nier les incapacités physiques ou psychiques qui peuvent survenir.

    Des solutions doivent être apportées et nous devons faire preuve d’humanité et rendre aux vieux tout la dignité , le respect et l’amour que nous leur devons.

    Car un jour nous nous poserons tous cette question : A QUEL AGE EST-ON VIEUX ?

    VISITEZ NOTRE SITE ET SES DIFFERENTS ARTICLES : https://confiance-totale.com

    >