LA THERAPIE FAMILIALE

LA THERAPIE FAMILIALE

 

Rien ne va plus dans votre famille. Des conflits sont nés, des reproches fusent et des jugements sont assénés. Pourquoi ne pas en finir et prendre un nouveau départ grâce à la THERAPIE FAMILIALE. Pour retrouver une atmosphère saine et une confiance totale, une remise à plat doit être entreprise.

 

LA THERAPIE FAMILIALE : POURQUOI ?

LA THERAPIE FAMILIALE

Père , mère et fils

 

La thérapie familiale permet de travailler sur les difficultés relationnelles et existentielles. Son objectif est de viser le bien-être de tous, l’amélioration de la qualité de vie ensemble. C’est surtout les membres de la famille qui définiront les objectifs qu’ils souhaitent atteindre. Cela peut se faire avec l’aide d’un thérapeute.

 

On considère que la pathologie d’un individu au sein de sa famille est le symptôme du dysfonctionnement de la famille elle-même. On considère que l’individu n’est pas forcément seul à l’origine du problème. C’est pourquoi la solution du litige s’envisage dans le système familial. La pathologie a pris naissance dans les interactions avec les autres membres de la famille. Le caractère familial  de la thérapie  montre qu’elle tient compte de l’implication de tous les membres de la famille. Mais elle ne traite pas forcément tous les membres. Des thérapies individuelles peuvent donc reposer sur l’approche systémique familiale. On n’est donc pas obligé d’opérer sur tous les membres pour provoquer un changement. Le thérapeute sait travailler avec un des membres pour mettre en place une thérapie pour tous.

 

QUAND SUIVRE LA THERAPIE FAMILIALE ?

LA THERAPIE FAMILIALE

Un thérapeute peut aplanir les conflits, les oppositions…

 

Elle doit faire son apparition dès qu’on se retrouve face à des difficultés qu’on n’arrive pas à aplanir ou résoudre en famille. Ce peut être des conflits intergénérationnels, de l’addiction d’un des membres, de l’impossibilité d’avoir des relations apaisées,d’un climat familial dégradé suite à une séparation ou à la construction d’une famille recomposée, de contentieux divers. Cela constitue autant de raisons  d’entreprendre une thérapie familiale. Dès que les choses ne vont pas  et qu’on aspire à un changement.

 

Il est important de prendre du temps pour en discuter en famille car les personnes qui décident d’entrer en thérapie doivent être volontaires. Imposer à une personne réfractaire les visites chez un psy, serait vécu comme une punition et aurait pour conséquence de faire empirer une situation déjà délicate.

 

QUAND ARRETER LA THERAPIE FAMILIALE ?

 

Elle peut être arrêtée à tout moment. Il est évident que la thérapie familiale aura porté ses fruits si le problème ou le symptôme venait à disparaître après les consultations ou le travail au sein de la famille. Cela signifie que les causes de son apparition ont disparu et que la famille a su trouver des solutions pour obtenir des relations saines.  Les membres ont développé plus d’autonomie les uns par rapport aux autres arrivent à exister sans étouffer les autres.

 

COMMENT CELA SE PASSE ?

LA THERAPIE FAMILIALE

Se parler , s’écouter , réfléchir, comprendre

 

Tout dépend évidemment du problème, de sa gravité et de la capacité d’action sur les membres de la famille. Des injonctions contradictoires peuvent être imposées par le thérapeute afin d’ouvrir les yeux de la personne sur ce qui pose problème dans la famille. Le thérapeute va essayer de saisir le rôle de chacun dans le système de famille, les interactions entre les membres, leur nature et  intensité Lors des séances d’une durée d’une heure , les personnes sont invitées à s’exprimer. Ce sont les personnes sous thérapie qui décideront de revenir ou pas à tout moment. Le nombre de séances ne sera donc pas fixé mais le thérapeute peut faire des suggestions à ce propos.  Mais ce sera avant tout une démarche libre.

 

La thérapie familiale est un bon moyen pour résoudre les conflits, les mauvaises attitudes, les reproches perpétuels , les jugements défavorables qui rendre l’atmosphère délétère dans une vie de famille.

LA THERAPIE FAMILIALE

Pourquoi pas un séminaire en montagne

 

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>