LE CANYONING

    LE CANYONING

    Il consiste à descendre le lit des rivières encaissés et rapides. Il fait appel à différentes techniques venues d’activités sportives très différentes : alpinisme, la spéléologie, la nage, l’escalade…

    Sa naissance date en principe de la descente du grand canyon du Verdon par le spéléologue Edouard Martel.  Mais c’est depuis une vingtaine d’années que cette activité s’est réellement développée. Les parcours peuvent mettre à profit les gorges, les ravins, les canyons de toutes longueurs et de toutes inclinaisons.

    Mais un élément primordial est toujours présent , il s’agit de l’eau. Le manque comme l’excès de débit peut nuire à la possibilité de parcours, le rendre dangereux ou pour le moins , le rendre sans intérêt. l’activité dépend des conditions météorologiques locales, de l’altitude.

    Ce sport nécessite lors des débuts de la présence d’un professionnel. Le caractère pluri-sportif de l’activité  fait que ce professionnel peut venir d’activités différentes : guide haute montagne, de la spéléologie, de l’escalade, accompagnateur en montagne, formateur canoë-kayak mais toujours titulaire de la spécialité canyoning.

    Il n’est pas nécessaire d’être un athlète de haut niveau. Il faut simplement être en forme pour supporter une activité physique de cinq heures dans la journée. Il peut se faire et est accessible en famille. Tout le monde s’amuse mais pas forcément aux mêmes moments , ni pour les mêmes passages et activités ( rappels, nage, sauts, plongeons, glissades…)

    La canyoning

    Le canyoning : la pratiques de plusieurs activités sportives pour franchir canyons et ravins

     

    LE CANYONING : ACTIVITE LUDIQUE FORTE EN SENSATIONS.

    On marche, on saute, on nage, on glisse, on passe par-dessus ou par-dessous les rochers, les cascades. Le canyoning est de la randonnée dans la montagne et dans l’eau. C’est une activité ludique et forte en sensations. Elle est à la portée de tous, peut se pratiquer dès le plus jeune âge jusqu’à un âge avancée.

    C’est un bon moyen de découvrir les beautés de la Nature et des sites sous d’autres angles et aspects.

     

    LE CANYONING : LE MATERIEL ET LES TECHNIQUES :

    Il laisse place à un très large d’activités sportives.  Cela peut commencer par la marche à pied ( marche d’approche) le long de la rivière. L’escalade et la désescalade seront pratiquées pour accomplir les descentes.

    Des rappels seront effectués, des passages dans et sous l’eau d’une cascade, des sauts de plusieurs mètres dans des bassins d’eau (vasques). Cela nécessite un passage à la nage avec l’aide d’un sac ou flotteur.

    Des glissades seront entreprises le long d’une goulotte creusée par l’eau et se termineront par un passage dans une vasque d’eau.

    Les passages les plus délicats peuvent nécessiter une traversée en apnée, des sauts , des plongeons importants de plusieurs mètres, des passages par tyroliennes.

    Les techniques de rappel, de la nage, du plongeon, de l’escalade,etc…

    Des harnais spéciaux et une corde ( pour les rappels) seront de première nécessité. Il faudra aussi dans notre panoplie des sacs isothermes, des chaussures pour la marche, l’escalade , la nage. Un casque et un gilet de sauvetage sont indispensables.

    Chaque parcours présentant ses propres difficultés et des obstacles spécifiques, le matériel et l’équipement peuvent énormément varier d’un parcours à l’autre. Car on ne descend pas de la même manière un canyon des Pyrénées et une gorge encaissée des Alpes du Nord sous l’emprise de la fonte des neiges.

    LE CANYONING : LES DANGERS

    Son plus grand danger réside dans une crue brusque qui peut être provoquée par un orage ou un lâcher d’eau d’un barrage. Il faut se renseigner sur la météo , le parcours , ses échappatoires et les éventuels lâchers d’eau. Les risques de noyade deviennent élevées et il est préférable de reporter les sorties déjà programmées.

    De même , il faut estimer la difficulté du tracé, sa durée , ses dangers potentiels. Il est bon d’aborder les parcours que l’on maîtrise et de progresser dans la difficulté des sorties.

    Avant d’être une activité très difficile , c’est avant tout une activité très technique qui se maîtrise rapidement si l’on est bien encadré.

    Bien encadré , les choses deviennent plus faciles. Certains parcours aisés s’apparentent à une promenade et devront permettre d’effectuer les premiers pas et exercices.

    Le canyoning, ouvert à tous grands et petits

    Le canyoning : nage, escalade, baignades, rappels…

     

    LE CANYONING : IMPACT SUR LA NATURE :

    Il s’agit d’une activité en pleine nature. Il a donc un impact sur notre environnement et est souvent effectué  dans des lieux fragiles. Ils peuvent empêcher le frayage des poissons ce qui opposent souvent les pêcheurs aux adeptes de cette pratique.

    D’ailleurs certains parcours sont interdits en permanence ou une partie de l’année. D’autres ne voient passer qu’un certain contingent de personnes. Le respect de la Nature doit rester dans nos esprits et nos comportements tout le temps lors des randonnées.

    LE CANYONING : PAS BESOIN D’ÊTRE RICHE

    On peut compter une cinquantaine d’euros par jour, guide et matériel compris. Le guide vous dispensera de précieux conseils surtout s’il y a des enfants et des personnes d’un certain âge.

    LE CANYONING permet une décompression maximale. Une fois sorti de cette activité , le pratiquant se sent vraiment bien. C’est pour cette raison qu’il peut être conseillé aux personnes qui subissent une pression dans leur boulot notamment. On peut aussi réaliser des exploits dont on ne se sentait pas capable : par exemple des sauts de plusieurs mètres depuis un barrage.

    Le canyoning : appel de la nature

    Le canyoning : un guide est nécessaire pour les premiers pas.

    >