LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

     

    Une formidable association de bienfaiteurs : le gingembre et le curcuma .

     

    Ces 2 aliments font beaucoup parler d’eux. Ils sont reconnus pour leurs pouvoirs antioxydants. Mais ils comportent aussi d’autres vertus sur la santé et notre bien-être. Ils sont donc à redécouvrir car ce sont des aliments indispensables pour leurs différentes vertus. Associés tous les deux , le gingembre et le curcuma voient leurs vertus décuplées.

     

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA :

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

    Le gingembre et le curcuma associés voient leurs vertus et qualités décuplées

     

    Ce sont 2 racines issues de la famille des Zingibéracées. Leurs couleurs orange et ocre sont le signe d’une grande teneur en antioxydants et ils en plus efficaces pour renforcer nos défenses naturelles.

     

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA : mode d’emploi.

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

    Le gingembre et le curcuma : deux rhizome qui se ressemblent beaucoup.

     

    En infusion : Coupez en lamelles de 1 centimètre  de curcuma et de gingembre pelés et faîtes-les infuser dans de l’eau frémissante pendant environ cinq minutes avant de filtrer le tout. Vous pouvez laisser infuser plus longtemps si vous souhaitez un goût plus piquant. Ajoutez-y du citron et  un peu de miel.

     

    En marinades , en sauces et vinaigrettes : c’est une excellente façon d’apporter une petite touche chaleureuse, parfumée et cela en un simple tour de moulin. On appréciera le gingembre pour son côté piquant et le curcuma pour sa saveur musquée

     

    En sauce aigre-douce :  Il faudra alors mélanger 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive, le jus d’un demi-citron, une cuillère à café de miel, une tranche de 2 centimètres de gingembre et une tranche de 2 centimètre de curcuma râpés et pelés avec un soupçon de poivre.

     

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA : frais , râpés et crus.

     

    Il suffira de parsemer les différents menus ou repas que ce soit à la poêle, au four , en ragoût, en soupe mais aussi on peut les disposer en saupoudrage directement au fond de l’assiette. Petit conseil : il est préférable d’associer le gingembre et le curcuma aux autres menus en fin de cuisson pour profiter au mieux de toutes leurs vertus.

     

    Le gingembre et le curcuma se marient aussi très bien avec des saveurs sucrées : miel-gingembre, curcuma-muscade-cannelle. Ces associations fonctionnent très bien pour des préparations salées mais aussi sucrées.

     

    Smoothie santé :  Passez dans un blender des dés d’ananas, une banane découpée en rondelles, le jus d’un coitron, 20 grammes de curcuma , 20 grammes de gingembre râpés ou en poudre, une cuillerée à soupe de sucre  et un peu de noix de coco râpée. Un délice d’énergie et de santé.

     

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA  : ASSOCIATION DE BIENFAITEURS

     

    Ensemble , ces 2 rhizomes sont encore meilleurs. Les principes actifs de l’un renforcent ceux de l’autre.  Pensez à ajouter un peu de poivre noir. Celui-ci permet à la curcumine de passer la barre digestive et décuple les bons effets des 2 racines.

     

    Vous pouvez aussi consulter l’article concernant le GINGEMBRE

     

    Les images sont libres de droits et proviennent du site  : PIXABAY

     

    LE CURCUMA : GROS PLAN

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

    Le curcuma possède des vertus antiinflammatoires, antitumorales, antimicrobiennes…

     

    Il est appelé dans certains de nos îles le safran-pays. Mais son rhizome n’a que la couleur de ce que l’on nomme « l’or rouge » ( le safran vrai). Mais à l’instar de beaucoup de racine , elle possède de remarquables vertus.

     

    Le curcuma fait partie de la famille des Zingibéracées comme le gingembre mais aussi l’atoumo ou l’alpinia. Il est essentiellement cultivé pour son rhizome mais sa feuille  très parfumée  est également utilisée en cuisine pour parfumer les plats.

     

    SES PROPRIETES  :

     

    Plusieurs propriétés lui sont attribuées  et validées scientifiquement. Il est , par exemple anti-tumoral. Sa consommation freine le développement des cellules cancéreuses et des tumeurs. Le curcuma agit également sur le cholestérol en faisant baisser  son taux dans le sang. Une autre vertu : le curcuma est anti-inflammatoire en agissant notamment  sur les articulations douloureuses. Enfin , l’huile du rhizome a une action anti-microbiennes sur les affections  de la peau alors que son extrait aqueux  a des propriétés anti-dépressives. C’est donc un aliment qui suscite toutes les attentions.

     

    LE CURCUMA : MODE D’EMPLOI.

    LE GINGEMBRE ET LE CURCUMA

    L gingembre et le curcuma. Le curcuma est cultivé pour ses fleurs, ses feuilles et ses racines.

     

    Une alimentation riche en curcuma permet de réduite le stress qui nous envahit dans nos sociétés modernes. Le curcuma réduit le taux de lipides dans le sang.

     

    Pour bénéficier de tous ses bienfaits, il est préférable  de consommer le rhizome frais plutôt que l’épice en poudre  que l’on trouve dans le commerce. Il est bon comme précisé plus haut de le consommer avec une nuance de poivre noir ( un tour de moulin). Car le poivre noir contient la pipérine nécessaire  à une meilleure absorption du curcuma. Certains le conseille râpé sur une salade, des pâtes, des féculents, une poêlée de légumes, des plats en sauce…

     

    Il ne faut pas oublier  que le curcuma entre dans la composition du colombo, du curry, du tandoori ou encore du garam masala, des mélanges d’épices qui entrent dans des plats souvent succulents et exotiques.

     

    Le curcuma peut être consommé quotidiennement mais il faut être attentif  à des modifications  qui pourraient intervenir lors d’une trop grande absorption. Il est d’ailleurs déconseillé aux femmes enceintes si une utilisation interne doit être nécessaire.

     

     

    >