LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Nous allons aborder en premier le petit-déjeuner des écoliers. La première observation est que l’on peut mieux faire pour reprendre une formule scolaire. Car si la plupart des écoliers prennent un petit-déjeuner , 10% d’entre eux l’ignorent complètement. Ce chiffre augmente avec l’âge. D’où notre titre : LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE.

Cela est à déplorer. Car le petit-déjeuner  est essentiel aux apports nutritionnels. Il contribue en moyenne à 23% des apports journaliers recommandés en énergie et de façon efficace aux apports en 23 nutriments. Le petit-déjeuner le plus consommé pour 40% des enfants est composé de de lait chocolaté, de viennoiseries, de biscuits , de jus… Mais le petit-déjeuner qui a le meilleur taux de couverture est composé de céréales, de lait , de jus. Il est suivi par 18% des enfants. C’est celui qui est le plus conforme aux recommandations des nutritionnistes : produits céréaliers + produit laitier + jus. Donc , de gros efforts et progrès restent encore à faire.

Si les viennoiseries avalées après accompagnées de soda semblent souvent plus que suffisantes. Pourtant rien n’y fait. Les solutions existent pour pour pallier et éviter cette sensation de creux. Ce premier repas qu’est le petit-déjeuner est une étape essentielle et elle n’est pas à négliger surtout si on veut éviter de prendre du poids.

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Seulement 18 des enfants consomment un petit déjeuner correct.

Un vrai petit-déjeuner doit apporter au moins 20% de l’apport calorique du jour. Il faut donc y apporter attention en le composant des 4 éléments typiques de notre alimentation.

  • Une boisson : café, thé, chocolat ce sera chacun selon son plaisir. Mais il faudra limiter la quantité de sucre.

  • Un produit laitier : depuis quelque temps des alertes son émises sur les produits à base de lait de vache. Le fromage au lait de chèvre est un excellent aliment. Il serait bien de privilégier le lait végétal , amande, riz, soja,…

  • Un fruit ou un jus de fruits : ils amèneront un apport en fibres et ce sont des ralentisseurs de l’absorption de sucres. Il est cependant préférable de consommer les fruits nature qu’en jus ou purées. Les agrumes, les kiwis , les melons  et quelques autres sont essentiels lors de la fabrication du petit-déjeuner.

  • Les glucides : l’apport en glucides peut être comblé par la consommation de pain, de biscottes et de galettes. Vous pouvez aussi essayer de fabriquer vous-même votre pain de sarrasin , d’igname, de riz, etc…

Certains pourront privilégier un petit déjeuner bassé sur la chrono nutrition. Cela laisse libre de ne pas introduire des glucides  le matin afin d’éviter les pics d’insuline. D’autres peuvent , si cela leur conviennent faire un petit déjeuner plus solide et dense avec notamment des légumes, une salade de concombre…

L’essentiel est de casser le jeûne de la veille  avec un apport nutritionnel de grande qualité qui respecte les besoins de notre organisme.

LES CEREALES EN QUESTION  ?

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

Les mueslis plus sucrés ont un impact positif sur la régulation des sucres sanguins

Les céréales ( comme d’ailleurs de nombreux aliments) pose question.  Certaines études nous conseillent de ne pas se limiter à la lecture de l’étiquette et se fier à la teneur en sucre affichée Il faut aller plus loin et prendre en compte l’index glycémique qui mesure l’impact sur la glycémie c’est à dire le taux de sucre dans le sang.

Car selon le mode de transformation des grains, l’index va varier : plus il est élevé plus les glucides, plus les glucides provoquent une élévation rapide et intense du taux de sucre dans le sang. Et moins l’aliment est intéressant pour la santé et pour la ligne du consommateur.

Même s’ils sont peu sucrés, les corn-flakes et les pétales de riz et de blé, à quelques exceptions près,un index glycémique défavorable ce qui limite leur intérêt nutritionnel. Plusieurs céréales qui ont une image de minceur et de forme sot concernés par ces mauvais résultats.

En revanche , les mueslis qui se révèlent les plus sucrés obtiennent des résultats bien meilleurs. Réputés plus riches , ils ont un impact positif sur la régulation des sucres sanguins. Dix des treize références étudiées par une société de consommateurs ont dévoilé un impact glycémique jugé  « bon » voire « très bon ». là encore les marques ne se valent comme pour les corn-flakes et les pétales de riz et de blé.

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

LE PETIT DEJEUNER LE MASSACRE

L’éducation nutritionnelle est essentielle et savoir lire et comprendre les étiquettes aussi. Suivre de près l’actualité des tests sur l’alimentation semble primordiale.

 

LES IMAGES SONT DU SITE PIXABAY

PIXABAY

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>