LE PETIT-DEJEUNER

 

LE PETIT-DEJEUNER

Il est indispensable pourtant certains le contestent. Mais c’est surtout son diktat qui provoque les remous.

Pour le petit-déjeuner , vous sortez les tartines , le beurre , la confiture, le bol de céréales, le café ou le thé et c’est la même routine tous les jours. Le petit-déjeuner ne doit pas être formaté et manger est important pour avoir le « carburant » pour bouger , réfléchir . Mais chaque repas doit s’adapter  au rythme de chacun.

Dans le mot « déjeuner », il est question de sortir du jeûne car on ne s’est pas nourri depuis 8 à 12 heures et notre corps a vraiment besoin d’un coup de pouce même si la faim ne nous tenaille pas.

Mais il ne faut pas comparer lors de ce repas matinal ,par exemple, un individu qui dinera à 13 heures au restaurant ou dans une cantine d’entreprise et celui qui se contentera d’un sandwich pris sur la main au bord de la route ou dans un centre commercial à la même heure. Dans le second cas , le petit-déjeuner devra être copieux pour permettre à cette personne de tenir un temps plus long. L’objectif est de maîtriser son appétit et maintenir sa satiété pour éviter le grignotage. Les 3 repas de la journée doivent être gérés au mieux et une balance et un équilibre doivent être faits.

Selon les goûts et l’emploi du temps, le petit-déjeuner devra comprendre en plus ou moins grandes quantités, des glucides lents  (céréales complètes, pain, galette de sarrasin, miel , confiture,…), des protéines ( jambon, laits , fromages , œufs… ) un fruit ( préférable à un jus de fruits moins riche en fibres) et une boisson , de préférence de l’eau.

La méfiance doit être de rigueur en ce qui concerne les boissons sucrées. Celles-ci ouvrent l’appétit.

Chacun est libre de ses désirs et envies , d’avoir ses préférences et de choisir ce qui lui correspond le mieux. Un test sur plusieurs formules peut être réalisé sur quelques jours et un choix devra être établi en fonction de ses goûts, de son bien-être, de ce qui indique son corps.

Les personnes avancées en âge devront privilégier l’apport en protéines afin de lutter contre la fonte des muscles liée à l’âge.

Certains individus après le jeûne nocturne sont incapables d’avaler quoi que ce soit le matin. Mon père de 90 ans ne prend pas de petit-déjeuner et n’absorbe que son café le matin à 6 heures. Vers huit heures , il est vrai , il consomme un fruit comme la banane ( le fruit aux 9 vitamines et fruit des sportifs ). Mais tout individu qui ne prend pas un petit-déjeuner copieux doit prévoir un en-cas au cours de la matinée ( fruit, crêpe, yaourt, barres de céréales,…), et le décalage de son repas de midi. Cela est valable pour les adultes mais aussi pour les enfants. Pour les personnes en surpoids qui n’auraient pas faim au petit-déjeuner , celui-ci peut être zappé.

LE PETIT-DEJEUNER PROTEINE :

C’est le coup de pouce attendu par votre corps. Il vous le rendra par un sentiment de bien-être et de satiété. Il permettra une grande capacité de concentration sans compter le capital forme pour la journée complète.

UN PETIT-DEJEUNER  équilibré et copieux le matin, un repas de pauvre le soir. C’est adage est plus connu en d’autres termes  » Manger comme un roi le matin, comme un prince le midi et comme un mendiant le soir ». Cela veut tout dire.

Au repas du soir, évitez de manger des protéines car la digestion de protéines nécessitent beaucoup d’eau. Or , il est impensable de se lever la nuit pour satisfaire son besoin en eau. Il faut aussi penser que la nuit , le corps se met au repos. Si vous mangez des protéines , vous allez l’obliger à travailler alors que ce serait pour lui le moment de se régénérer afin de vous sentir en pleine forme le lendemain matin. En réduisant les apports caloriques du soir, on sera plus en appétit le matin lors du petit-déjeuner.

LE PETIT-DEJEUNER EQUILIBRE :

Si vous êtes satisfait (e) de vos tartines, que votre énergie est au top et que vous pouvez attendre facilement 4 à 5 heures le prochain repas sans grignoter, alors ne modifiez rien. Vous êtes probablement de type « glucidique » et vous obtenez la satiété grâce à l’absorption de glucides.

Si vous avez du mal à vous sentir rassasié pendant la matinée et si vous cherchez à grignoter alors il est possible que vous soyez de type « protéinique ». Vous devriez alors remplacer une partie de votre apport en glucides par des protéines surtout si vous avez la fâcheuse tendance à prendre facilement du poids.

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>