LES CHIFFRES

    LES CHIFFRES :

    Des chiffres qui donnent à réfléchir pour un meilleur bien-être et une meilleure santé. Pour une totale confiance en soi et pour guider sa vie.

    • 25 AMANDES PAR JOUR  : la consommation de 25 amandes par jour diminuerait la concentration du mauvais cholestérol (LDL) dans l’organisme. 30 grammes d’amandes réduirait le risque de maladies cardiovasculaires de 45%

    • 200 ml de jus d’orange couvre 96% des besoins quotidiens en vitamine C. Les jus de fruits sont les premiers à contribuer à ces apports chez les enfants et les adolescents  et les deuxièmes derrière les fruits chez les adultes.

    • 8 minutes d’exercice intense  avant un repas riche en graisses contribuent à prévenir les risques cardio-vasculaires.

    • 6 français sur 10 consomment bio régulièrement. Qui y croit ?

    • 50 grammes de chocolat par semaine font baisser de 15% les risques d’accident vasculaire chez les femmes (AVC).

    • 75% des Français suivent bien le modèle des 3 repas par jour. Mais un Français sur 4 saute le petit déjeuner avec en compensation fréquenté des séances de grignotage.

    • 4 tasses de café  par jour réduiraient de 20% les risques de cancer de la peau.

    • 8 à 10 verres d’eau par jour pourraient soulager significativement les douleurs de dos et d’articulations pour 80% des gens qui souffrent de ces maux.

    • 50 cl d’eau consommée une demi-heure avant chaque repas refait perdre plus de 4 kilos sur une période de 12 semaines. Lors d’expériences sur 84 personnes en surpoids, 41 volontaires s’astreignaient à boire l’au et 43 ne le faisaient pas. Résultat : ceux qui buvaient 50 centilitres d’eau ont vu leur poids fondre de  4,3 et les autres qui s’imaginaient le faire , ont perdu 0,8 kilo. Geste simple mais efficace.

    • 10 portions de tomates ou de produits à base de tomates par semaine sont associées à un risque réduit de 10% du cancer de la prostate.

    • 46% des jeunes entre 18 et 25 ans ont connu une ivresse dans l’année contre 33% , il y a 10 ans. Les beuveries express progressent chez les jeunes. Un nombre croissant de jeunes pratiquent l’alcoolisation massive selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé ( INPES). Alors que la consommation quotidienne continue de baisser  chez les 18-25 ans, le phénomène du binge drinking ( qui consiste à boire rapidement des quantités importantes d’alcool ( plus de 6 verres en une seule fois) ne cesse de progresser chez les jeunes ( 14% des 15-24 ans). Cette tendance à la hausse est particulièrement marquée chez les jeunes filles puisque 28% d’entre elles reconnaissent au moins 3 « cuites » dans l’année  contre 19% en 2010 et 8% en 2005

    • 25% de sodas sucrés en plus  que les autres enfants, c’est ce que consomment  les enfants dont les parents n’ont pas imposés des règles alimentaires.

    >