MANQUE DE SOMMEIL

    MANQUE DE SOMMEIL : TROUBLES DU SOMMEIL

    Le manque de sommeil

    Sommeil familial dans la nature

     

    Le manque de sommeil a des conséquences néfastes sur notre bien-être et notre santé. Il a toujours été démontré que le sommeil était indispensable au bon fonctionnement de notre corps et donc de notre santé. Des études ont mises en évidence les points sensibles  de notre organisme en cas de troubles de sommeil tant sur le plan psychologique que physique : en l’occurence du manque de sommeil.

     

    Le manque de sommeil pendant quelques jours suffit pour que le corps subissent des changements qui se manifestent par une baisse de notre rendement général, des oublis, des trous de mémoire, des problèmes de métabolisme au niveau du sucre et des hormones, un ralentissement des facultés de langage, une performance physique diminuée.Mais des effets plus graves peut apparaître  si la durée de privation est prolongée.

     

    Pour mieux comprendre ses effets , des chercheurs ont proposé à 26 volontaires  de tenter une expérience avec 2 rythmes différents de sommeil. Pendant une semaine , la durée du sommeil n’excédait pas 5 heures et demie. La semaine suivante , les 26 volontaires dormaient 8 heures et demie.

     

    Il a été procédé à des analyses à la fin des deux périodes. Elles ont permis de constater que le manque de sommeil avait modifié certains gènes et augmentait les phénomènes inflammatoires qui provoquent l’apparition ou l’aggravation des maladies cardiovasculaires. Le manque de sommeil peut provoquer un affaiblissement du système immunitaire, causer un diabète car le corps ne peut plus gérer le sucre correctement, l’élévation de la tension artérielle.

     

    Il a été démontré qu’une durée de sommeil entre 5 et 6 heures par nuit augmentait les risques d’hypertension car pendant le sommeil notre pression sanguine retombe.

     

    Des études suédoises de l’Université d’Uppsala ont démontré que le manque de sommeil pourrait endommager le cerveau. Une seule nuit de sommeil manquée peut causer des dégâts sur les tissus cérébraux en diminuant la concentration de certaines molécules du sang.

     

    Le manque de sommeil peut aussi augmenter les risques d’obésité. Les études ont montré l’attirance des personnes en manque de sommeil pour les aliments riches en calories. En effet , la privation de sommeil lève les inhibitions qui nous retiennent à manger et favorise ainsi la prise de poids  et même parfois à l’obésité.

     

    Quelques jours de privation de sommeil suffisent pour que le corps subisse des changements et évolutions comparables à un vieillissement accéléré. Une dégénérescence des neurones peut se produire.

     

    D’autres études ont montré que les risques de cancers du seins pouvaient être augmentés chez les femmes qui dorment peu notamment en raison d’horaires décalés. Ainsi , il a été démontré que le travail de nuit augmentait de 50% les risques de cancer du sein.

     

    Sur le plan psychique, il a été noté une plus grande irritabilité chez les gens en manque de sommeil, de nombreuses difficultés d’attention, des temps de réaction ralentis, une augmentation du stress et une idée imprécise de la notion de temps. C’est pourquoi le manque de sommeil augmente le nombre d’accidents de la route et des accidents de travail et ce manque de sommeil reste avec l’alcool, la cause majeure des accidents dans notre pays.

     

    Il est essentiel de déceler rapidement les signes qui contribuent à un sommeil insuffisant. Les 3 grands perturbateurs du sommeil sont le bruit, la lumière et la température de la chambre. Selon une étude , le bruit serait la cause principal  pour 65% des cas de sommeil perturbé.

     

    En moyenne , il est recommandé de dormir 7 à 8 heures par jour et il a été constater que dormir moins de 6 heures par nuit ne permettait pas de récupérer la fatigue normale d’une journée.

     

    PREPAREZ VOTRE SOMMEIL :

    Manque de sommeil

    Le manque de sommeil : aérer la pièce , une bonne literie, évacuer les soucis et les difficultés

     

    Il faut se mettre en condition. C’est l’anxiété qui est la principale cause de l’insomnie. Il est nécessaire le soir de chasser les pensées négatives, d’oublier les factures et autres impôts,disputes et contrariétés au profit d’une réelle détente avant d’aller se coucher. Ecoutez de la musique reposante, méditez , prenez un bain, lisez. On peut s’adonner à un petit rituel en consommant une infusion de passiflore, tilleul, mélisse , lavande, mélilot, fleurs de lotus, de nénuphar, coquelicot, laurier, oranger selon votre choix ( voir articles sur les infusions et tisanes).

     

    Préparez votre chambre. Mettez la climatisation pour la rafraîchir et diffusez des huiles essentielles ( orange, petit grain bigarade, citron, lavande,…) une demi-heure avant d’aller se coucher. A défaut , rafraîchissez la pièce en aérant : ouvrez en grand toutes les fenêtres en éteignant les lumières afin d’éviter  l’entrée des insectes.

     

    Au lit , lisez quelques minutes en vous couchant et des les premiers signes annonciateurs du sommeil ( baîllements, paupières lourdes)  éteignez et faîtes de beaux rêves pendant 7 à 8 heures.

     

    Ces conseils peuvent vous aider à remédier à votre manque de sommeil.

    Le manque de sommeil

    Parmi les fleurs , un repos compensateur qui vient combler un manque de sommeil nocturne, peut-être

    LE MANQUE DE SOMMEIL DONNE FAIM

     

    Cela est désormais prouvé  un déficit de sommeil incite au grignotage de ce qu’il faudrait consommer avec modération : le gras et le sucé. La raison en serait  une baisse de la leptine, une hormone qui joue dans la régulation des besoins énergétiques ce qui ferait augmenter l’appétit. Une autre explication nous dit qu’un sommeil insuffisant affaiblirait le cortex préfrontal qui deviendrait alors incapable de contrôler suffisamment les attirances alimentaires et les corriger.

     

    A LIRE NOTRE ARTICLE SUR « LE SOMMEIL »

    >