POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Entre deux repas on éprouve le besoin de croquer un morceau de pain, un bout de saucisson, une petite tarte ou morceau de flan, une petite quiche lorraine….Pour corriger notre ventre qui crie famine , de bonnes règles de vie peuvent aider à régler le problème. Nous allons savoir et comprendre POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

On commence la journée avec un bon petit-déjeuner pour continuer sous le coup des 9-10 heures  par un café accompagné d’un croissant lors d’une pause normale et naturelle. Nous avalons un déjeuner aux environs de 12-13 heures puis un goûter  ( appelé « le 4 heures » dans certains pays). Nous terminons la journée par un dîner. Mais souvent nous ne sommes pas à l’abri d’un petit grignotage du soir si ce n’est d’un solide compliment pensons que nous subissons une fringale. C’est la journée type que nous vivons presque tous.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

La sensation de ne plus avoir faim plus communément appelée la satiété est régie par un ensemble de réactions mécaniques  (la sensation d’avoir le ventre plein) et hormonales ( l’estomac et l’intestin envoient des messages au cerveau pour arrêter la prise alimentaire. Pour se sentir rassasié et cela perdure, il  faut que l’estomac ne se vide pas trop vite et que l’organisme trouve les nutriments ( protéines, vitamines, minéraux… ) dont il a besoin dans la nourriture qui a été consommée.

LES PROTEINES :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Les noix de cajou possèdent une grande dose de protéines. Toujours bon pour caler et éviter les petits creux

Elles sont plus difficiles à digérer et elles calent pour un bon moment. un bon yaourt le matin et un morceau de gruyère dans la matinée , cela fera grand bien.

LES FIBRES :

On doit en manger suffisamment et entre 20 et 35 grammes. Cela permet de inciter la production d’une molécule coupe-faim secrétée par notre système  digestif. Notre consommation n’est que de 18 grammes. Nous sommes donc encore loin du compte.

LES GRAISSES :

Elles sont souvent décriées . Mais leur utilité est de plus en plus mise en avance.  Elles ralentissent l’absorption des nutriments comme les protéines. Plus les nutriments restent en contact avec l’intestin grêle, plus l’effet de satiété dure. Mais certaines graisses ont un comportement plus efficace sur le sentiment de satiété.. Ainsi les oméga 3 ( saumon, noix, graines de lin…) stimulent les récepteurs de la satiété situés dans l’intestin et dans le foie.

LES SUCRES LENTS :

Il ne faut pas s’en priver. Ce sont les pâtes, le riz, le pain.. Mais on se doit de les consommer en petites quantités. Ca moins on en absorbe, plus on produit des corps cétoniques, des molécules coupe-faim. Il est donc préférable  de varier les féculents  et de privilégier les légumineuses et les céréales complètes plutôt que les basiques telles les pâtes et le riz. On évite les fluctuations trop brutales de la glycémie et donc les grignotages.

LES ALIMENTS SOLIDES ET DENSES  :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Il faut arrêter de manger mou. Car les aliments solides et denses font mâcher longuement  et ils ralentissent le travail de l’estomac. Ils enclenchent la sécrétion de l’histamine, un neurotransmetteur qui commende au cerveau d’arrêter de manger. Les études ont démontré que la même ration de pommes ingérée en portions donc sous forme solide  provoquait  un plus long moment de satiété que la même ration prise sous forme de jus.

Alors on oublie : jus , compotes, purées, biscuits tendres, viandes hachées. Et mastiquons, actionnons nos mâchoires.

SAUTER DES REPAS  : bof, pas terrible .

Sauter des reps n’est vraiment pas une bonne idée. Pour éviter l’effet yo-yo , il faut manger. Le bon rythme est 3 repas et deux collations dans une journée. Et en se nourrissant à intervalles réguliers , nous stabilisons le taux de ghréline qui est l’hormone de la faim. La ghréline agit également  sur la partie du cerveau appelée le « circuit de récompense » d’où proviennent des comportements compulsifs. En effet , dès que la ghréline fait un pic , on a la fâcheuse tendance à sauter sur des aliments riches en sucres rapides comme les sucreries, bonbons, barres chocolatées… Cela explique ce sentiment de manque  qui fait de nous des affamés.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

LE BON PROGRAMME  :

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Une tranche de munster ou de gruyère au petit déjeuner est nécessaire

Commencez votre journée avec des protéines. C’est la meilleure façon d’enclencher un cercle vertueux. Car une fois que le taux de ghréline et la glycémie sont stabilisés, le cerveau peut faire les bons choix alimentaires et l’organisme comble les besoin en nutriments.  Les protéines ne signifient pas œufs durs, jambon, … On peut miser sur les oléagineux  en particulier sur les noix de cajou qui contiennent près de 20 grammes de protéines pour 100 grammes .  puis en répartissant les protéines sur les différents repas, on stabilise les neurotransmetteurs et on fabrique suffisamment de dopamine ce qui aide à freiner nos fringales alimentaires.

VIVE LE SOMMEIL ET A BAS LE STRESS

D’autres facteurs nous poussent à avoir toujours faim. Le stress chronique en est un exemple. En augmentant le taux de cortisol, le stress excite les envies de sucres et bloque l’action de la leptine , une autre hormone coupe-faim. Des chercheurs français ont démontré que le stress chronique provoquait une modification du métabolisme et notamment une diminution de la sensibilité à l’insuline, hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. Il s’avère que l’on a besoin  de sucré dans les moments de tension prolongée.

Le manque de sommeil provoque  à peu près les mêmes réactions. On consomme 330 calories de plus  qu’à l’ordinaire dans une journée où l’on manque de sommeil. Son peut sauter sur les sucreries , il a été constaté que l’aliment préféré de ceux qui subissent une dette de sommeil était la crème glacée.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

Le stress pousse à la consommation d’aliments sucrés ou salés.

La bonne idée :  Il faut essayer de dormir au moins 7 heures par nuit et profiter au maximum de la lumière du jour pour une bénéfique marche ou un petit-déjeuner dans le jardin ou sur le balcon. En cas de stress , on boit un grand verre d’eau. Cela booste le métabolisme, diminue l’appétit et participe au maintien de l’équilibre hormonal. On peut y ajouter une bonne et efficace pratique de la respiration : inspirez à 4 reprises et  expirez en 4 temps. On recommence l’opération à 10 reprises.

POURQUOI VOUS AVEZ TOUJOURS FAIM

La nourriture  est une partie intégrante de nos émotions. Ce n’est pas que l’un des  combustibles de notre organisme. Elle module notre vie émotionnelle. Un coup de blues  et on saute sur une tablette de chocolat. Cela s’explique par l’apport en sérotonine , un neuromédiateur du bien-être  dont le taux grimpe en flèche après l’ingestion de sucré ou de salé…mais nos baisses de moral s’accompagnent fréquemment par des chutes de notre taux d’insuline, ce qui accentue la sensation de faim.

La solution est de manger en prenant du plaisir. Car en prenant notre temps  de déguster notre alimentation sans les troubles et nuisances de la vie quotidienne, on tolère plus facilement les petits creux de la journée et on résiste aux tentations.

Comme pour beaucoup de choses, il faut se reconnecter à nos envies. Et transformer nos repas en une fête des sens.

Dernière chose :  notre environnement nous incite à grignoter. Les sollicitations diverses pour des boissons ou de la nourriture rapise , les odeurs de cuisine aussi nous convient à des repas pas forcément à une bonne hygiène alimentaire. . Chaque jour notre cerveau prendrait 200 décisions alimentaires. Il n’est donc pas facile de résister à autant de sollicitations.

 

LES IMAGES PROVIENNENT DU SITE PIXABAY ET SONT LIBRES DE DROIT

PIXABAY

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>