QUEL TYPE DE COUPLES ETES-VOUS

QUEL TYPE DE COUPLES ETES-VOUS

Il existe autant de types de couples que de personnalités. On peut cependant determiner certaines catégories. A vous de voir et de trouver la catégorie qui vous correspond le mieux.

LES COUPLES FUSIONNELS :

Il s vivent l’un pour l’autre et leur divise est 1+1= 1. La fusion totale. Je suis toi et tu es moi et nous sommes UN. Ils se subliment et forment une unité. Tu es moi et je suis toi et nous sommes UN. Ils n’ont pas beaucoup d’amis et sont plutôt du genre casanier. ils partagent tout leur quotidien quoi qu’ils vivent, quoi qu’ils pensent, quoi qu’ils fassent. Vivant l’un pour l’autre , ils en oublient presque le monde extérieur. Ils sont persuadés qu’un couple heureux est un couple sans désaccord. Ils ont les opinions fusionnelles et pas vraiment de jardin secret.

Ils ont donc une forte complémentarité et sont vraiment unis pour le meilleur et pour le pire L’harmonie est quasi-complète et les disputes sont rares.

Leurs grands défauts : ils manquent d’individualité constituant une entité à eux deux  et quand un problème survient, il peut avoir les effets d’un cyclone. Beaucoup d’éléments de leur vie en tremblent et les effets peuvent être dévastateurs.

LES COUPLES ASSOCIATIFS  :

Au contraire des « couples fusionnels », leur union et relations  reposent sur leur individualité. Leur principale caractéristique est l’autonomie.  Puis viennent les accords qu’ils tissent en tant que partenaires. Leur rôle est distinctif : la femme est à la maison , s’occupe des enfants. L’homme travaille à l’extérieur. La famille , les amis , leurs activités et leur ouverture sur le monde extérieur sont les éléments nourriciers de leur vie de couple. La conséquence est que les moments d’intimité sont plutôt rares et  les signes affectifs ne constituent pas une priorité pour eux.

L’avantage est qu’ils se réalisent en tant qu’individu et s’enrichissent aussi des avantages et du plaisir de la vie à deux. Leur adaptation à la vie  quotidienne, aux aléas et imprévus, est plus facile.  Et ils peuvent s’appuyer sur d’autres personnes qu’eux deux.

Ils prônent une grande liberté individuelle ce qui met à mal la vie de couple dès que ils pensent que trop de sacrifices sont demandés pour la survie de la vie de couple. Les séparations sont donc fréquentes dans ce type de couples.

LES COUPLES COLOCATAIRES :

Ils se caractérisent par une vie commune, un partage du quotidien mais les moments d’intimité sont réduits à minima. Ces relations peuvent durer plusieurs années et les partenaires ne font guère d’efforts pour animer et raviver la flamme de leur amour, de leur union. C’est une union à la petite semaine.  Souvent , ils ne sont pas conscients de ce qui les unit, les fait vibrer , de ce qui le sépare.

Ils auront le mérite de bien s’entendre et d’avoir très peu de conflits et de disputes.

En revanche, ils ont peu ou pas de sexualité ou cela importe peu. Mais veulent-ils faire l’effort pour mettre un peu de piquant dans leur vie de couple et raviver la flamme. Cette question se pose !

LES COUPLES PARALLELES :

On retrouve chez eux des ressemblances avec les couples associatifs. Mais contrairement à ceux-ci , ils n’ont pas de projets communs. C’est leur individualité qui prend toute la place et qui prime. Ils semblent indifférents l’un envers l’autre et vivent le quotidien et ses activités à leur propre rythme.

Comme ils n’ont aucune attente l’un vis-vis de l’autre , il n’y a pas de déception. Ce couple peut durer si l’homme et la femme ont les mêmes attentes. Ils donnent l’impression de ne pas être ensemble par amour d’où une certaine difficulté d’y voir des avantages à cette catégorie de couples.

Le manque d’intimité et de sexualité peut-être une source inévitable de conflits si l’un des deux à des attentes différenciées par rapport à son partenaire. Cela reste une relation sans recours émotionnel.

LES COUPLES LIBERTINS :

Ce sont des couples ouverts. Ils ont choisi de vivre leur vie amoureuse avec une grande liberté et ouverture sur les autres ( individus ou couples). Ils fréquentent les clubs échangistes et vivent une sexualité en marge des règles habituelles. La liberté absolue et une vie dissolue régissent leur union. En fait , ils ont établi leurs propres règles et principes, ils en ont discuté ensemble avant de se réaliser dans une telle vie de couple.

Ils éprouvent beaucoup de respect l’un pour l’autre, parlent et discutent beaucoup et leur quotidien évite la routine.

Le couple peut se disloquer si un des partenaires ne veut plus de ce mode de vie. Et malgré la grande confiance de rigueur , la jalousie est un dangereux élément associé à la vie humaine et ses activités.

LES COUPLES UNIS SEPARES  :

Il s’agit d’ex-couples  cohabitants. On y découvre 3 catégories; Ceux qui se sont séparés pour une raison ou pour une autre et se voient contraints de vivre ensemble pour laisser l’impression qu’ils forment toujours un couple aux yeux de leurs enfants et de la société. Ils se considèrent et sont perçus par les tiers comme un couple normal alors qu’un même domicile les unit. Lors de cette cohabitation forcée ( qui peut suivre un divorce par exemple) chacun a sa vie , ses amis , ses activités et évidemment leur propre sexualité. On prétend que cette situation est due à la crise économique et à la crise du logement mais aussi à la pression de la société et des ses qu’en-dira-t-on

Cette situation ne comporte que des inconvénients. Il s’agit aussi de ce que j’appelle « les petits bénéfices ». On continue à donner le sentiment de couple à cause de la situation de l’un des partenaires, de la maison, des biens, des enfants . Mais cette mascarade de vie conjugale cache le désamour et une séparation de fait quand ce n’est pas un divorce .

Beaucoup de couples mariés même avec des enfants décident de vivre séparément.

Ils s’agit pour le couple d’échapper à la prison que constitue la cellule familiale. Ils ne supportent la vie trop réglée et redoute l’usure du quotidien. L’un des deux peut avoir besoin de solitude pour son métier surtout s’il est artistique et qu’il a besoin de rester dans un cocon ou une bulle. Le besoin de prendre de la distance peut en être une des raisons, d’éviter les disputes. Car on peut arriver à se déchirer , se haïr après s’être beaucoup aimés.

Les couples mariés séparés ou amants séparés peuvent ne pas se voir plusieurs jours et se retrouvent avec un réel plaisir. Pas question de dispute, de tension qui monte, de reproches , mais un plaisir sans limites et des envies inassouvies. Moins de temps ensemble provoque plus d’efficacité dans leur union et vie de couple.

Le risque d’infidélité pèse sur ce type de couples. Mais à y réfléchir , ce risque est patent aussi pour les autres types de couples.

La chambre à part :

Un couple sur 5 fait chambre à part et aux Etats-Unis plus de 20% des couples ne dorment pas dans le même lit. Certains dorment même dans des chambres séparées. Les choses devraient s’accélérer et l’Association américaine des constructeurs immobiliers avance  que près de 60% des nouvelles maisons possèderaient 2 chambres matrimoniales en 2015.

Certains couples célèbres (comme Tim Burton et Héléna Carter)  ne s’en cachent pas. Il y a souvent de bonnes raisons comme les ronflements, des habitudes de sommeil différentes, des nuits agitées. La vie de couple m’implique pas l’harmonie dans le sommeil. Des arrangements sont mis sur pied : lits séparés voire chambres séparées.

Une étude canadienne à démontrer que le sommeil était de meilleure qualité quand le couple dormait séparément. La séparation comporte donc des bienfaits. Le suivi des dormeurs ont montré que les mouvements et les sons émis par l’autre étaient de nature à réveiller son partenaire.

A croire que les sociétés américaine et canadienne incitent à l’individualisme et au confort personnel, égoïste.

La chambre à part est très peu répandue en France heureusement. 95% des français dormaient dans le même lit. Les Français semblent attachés au lit conjugal et tiennent en grande majorité à dormir ensemble et à partager leur lit. De même que le dîner pris en famille , nous restons attachés au sommeil en couple. La situation française est appelée à perdurer. D’autres études ont démontré ( contrairement aux études américaines et canadiennes ) que la nuit ensemble, les câlins , le contact généraient de l’ocytocine qualifiée de l’hormone de l’amour. Il a des vertus apaisantes, le corps se détend , la pression artérielle se réduit et favorise la guérison. Il a été démontré aussi qu’il y avait une relation entre la qualité du sommeil et les relations de couple dans la journée. Ces relations sont plus harmonieuses , plus douces , plus apaisées. Et cela produit des effets positifs sur les nuits suivantes.Tant mieux car la notion de partage est l’un des fondements de la vie de couple.

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>