TOUS LES ENFANTS PEUVENT REUSSIR

TOUS LES ENFANTS PEUVENT REUSSIR

En effet  , ils peuvent tous réussir. Mais une question se pose comment les aider dans leur travail scolaire.

J’ai déjà eu l’occasion de parler de mes parents qui se sont toujours intéressés à mon travail scolaire. Ils n’avaient pas forcémentle niveau intellectuel,les formations ni la connaissance nécessaire mais leur seule présence à mes côtés constituait un formidable booster.

Les médias sont pleins d’articles relatifs aux échecs scolaires , au divers décrochages, aux recalés et on en est même à s’interroger sur l’efficacité du redoublement. On atteint un grand degré de fatalisme et parents et éducateurs se sentent impuissants face aux problèmes et à la nécessité d’adapter notre système d’éducation. Pourtant , la réussite semble à la portée des enfants. D’aucuns penseront qu’il s’agit d’un fantasme ou de manque de réalisme mais la réussite peut être fondée sur les moyens et les outils nécessaires fournis aux enfants.

L'école : un passage obligatoire

Tous les enfants peuvent réussir

 

TOUS LES ENFANTS PEUVENT REUSSIR : AMELIORER L’ENVIRONNEMENT.

Notre société nous offre un monde frappé par l’hyperactivité, le stress, une rapidité excessive. Nous ne ressemblons plus à nos parents et encore moins à nos grands-parents. Ils ne connaissaient pas le stress, l’impatience , la rapidité ni la crainte et l’anxiété. Les enfants sont la proie d’une multitudes d’informations contradictoires et de sollicitations intempestives et anarchiques. Cela entraîne chez eux des troubles de comportement. Un fort pourcentage des parents sont inquiets sur la réussite scolaire de leur enfants. C’est un de leurs premiers soucis. Mais est-ce qu’ils font ce qui est nécessaire pour leur réussite.

Apprendre les langues

Apprentissage des langues pour s’ouvrir sur le monde

 

ILS DOIVENT CONSTRUIRE LEUR PENSEE

Nos enfants font l’objet de fortes sollicitations dans ce monde de nouvelles technologies  ( tablettes, portables , smartphones). Cette nouvelle société ( pour ne pas parler de civilisation)  empêche la construction de la pensée. Celle-ci devant passer du concret à l’abstrait, cela demande un certain temps.

Il est possible de faire prendre conscience aux enfants de ce qui se passe entre leur perception et la production ( d’images, d’idées, d’objets,etc…). Car c’est entre ces deux pôles que se construit l’intelligence. Il est donc indispensable de lui apprendre les 5 gestes mentaux de l’apprentissage :

  • L’ATTENTION :  lui apprendre à prendre le temps de l’observation, de l’écoute pour avoir une trace mentale.

  • LA MEMORISATION : enregistrements et stockage des images, des formes, des idées

  • LA COMPREHENSION : il s’agit de recomposer les éléments stockés pour une appropriation.

  • LA REFLEXION   : elle permet d’exercer son sens critique à partir des connaissances enregistrées, le tri de celles-ci en fonction du but recherché

  • L’IMAGINATION :  inventer, imaginer, créer à partir des acquis.

La lecture

Séance de lecture ou de dictée.Ecrire, lire, calculer permettent de s’insérer

UNE NECESSITE  : MOTIVER LES ENFANTS :

Toutes les étapes ne produisent pas forcément les effets et fruits attendus si on ne prend pas le soin de motiver les enfants. La motivation est  comparable à une mise en bouche et suscite l’appétit . Ce qui motive aussi les apprenants comme les éducateurs : c’est le plaisir et l’esthétique.

Mais d’autres facteurs sont à prendre en compte. Il est important d’expliquer à l’enfant ce qu’il a à faire, donner du sens à ce qu’il doit faire et mettre en projet les connaissances acquises, aider à la compréhension en mettant en évidence les éléments et leur interaction. Il s’agit de le faire réagir et évoluer dans l’espace sociétale.

On comprend mieux les raisons des échecs des enfants en étudiant toutes les facettes de l’activité mentale lors de leurs différents apprentissages. Il s’agit maintenant de prendre conscience des outils nécessaires pour cette réussite scolaire.

L’ Education Nationale et son ministre doivent en prendre conscience. Il serait judicieux pour eux de se pencher sur les raisons des échecs des enfants pour tourner le dos aux inégalités sociales criantes dans le système scolaire français car elles ne s’estompent pas. Notre grand problème  : elles ne sont aussi violentes que dans le système français. Chercher l’erreur.

About the Author Maxence76

Je suis Maxence. Agé de 63 ans , je suis père et grand-père. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie familiale, professionnelle , mon cursus. J’ai eu l’avantage d’avoir des enfants et des petits enfants qui n’ont eu que des soucis secondaires. Tous m’ont donné satisfaction mais les choses n’ont jamais été faciles. il a fallu s’atteler et leur montrer la route pour éviter un maximum d’écueils.

follow me on:
>